Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/ffmc37.fr/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 283 FFMC 37 : Assises 2007 à Guidel (56)
Assises 2007 à Guidel (56)

Avant de me trouver immergé dans cette grande réunion annuelle rassemblant 200 à 250 militants, j’avais ma propre idée de ce que cet événement pouvait représenter pour notre mouvement : Un moment privilégié d’échanges entre les différents adhérents qui ont connu, qui connaissent et qui connaîtront les mêmes galères pour un même but : Promouvoir la pratique du deux-roues dans de meilleurs conditions de sécurité que celles que nous avons aujourd’hui en France.

Quelques lectures de documents officiels de la FFMC avant d’entreprendre ce périple m’ont permis de découvrir, entre autre, l’emploi du temps de ces trois jours : Un plan de travail chargé d’assemblées générales et de commissions de travail. La FFMC m’apparaît tout à coup prendre une dimension bien plus large à mes yeux que celle que je m’en étais faite. Adhérent depuis le début de l’année, je ne soupçonnais pas l’existence d’autant de satellites raccordés au mouvement. Parmi ces derniers, je connaissais l’AFDM, mais je ne connaissais pas la FFMC loisirs, tout du moins je ne la voyais pas comme une entité à part entière. Stop Vol m’était également inconnu. L’ERJ2RM (ou ESPRIT pour les intimes) ne m’était pas inconnue dans le sens où des actions ont été menées dernièrement par notre antenne avec un collège, cependant, je ne la voyais pas non plus comme un élément autonome de la FFMC.

Le trajet aller-retour en moto n’a pas été facilité en raison d’une météo capricieuse : quelques averses orageuses nous ont titillés à l’aller et une belle tempête typiquement Bretonne nous a secoués au retour. L’arrivée le 25 au soir au VVF, lieu où c’est déroulé le rassemblement, nous a permis de nous remettre de nos émotions.

Dès le samedi matin, nous avons intégré l’assemblée générale de la FFMC loisirs. L’élément principal que j’en ai retenu concerne le problème de diffusion des documents au sein de ce groupe. Par exemple, il est ressorti, au cours d’échanges plus ou moins difficiles, que si nous avions besoin d’obtenir un modèle de dossier pour l’agrément académique, il fallait tout simplement directement demander à une autre antenne, l’ayant déjà élaborée, de nous le fournir. Le principe relève donc de la débrouille. Cependant, il a été souligné que le mondial du deux-roues devrait être un tremplin pour la FFMC loisirs : ce rendez-vous correspondrait au lancement du site internet de la FFMC loisirs. A partir de 2008, des outils pédagogiques devraient y être accessibles pour les antennes.

Dans l’après-midi, un premier grand rassemblement des adhérents pour l’assemblée générale a fait ressortir les différentes tensions que l’on a déjà plus ou moins vu dans les mails qui ont circulé dans les antennes depuis le début de l’année. Des « coups de gueule » ont occupé une trop grande partie du temps de la réunion. Mon point de vue sur ces différentes interventions des militants est assez négatif dans le sens où j’ai l’impression que, pour la majorité, beaucoup ne voient que leurs propres intérêts sans se préoccuper de celui des autres. Beaucoup ne s’imaginent pas possible que les relations qu’ils ont avec tel ou tel organisme dans un département ne soit pas les mêmes dans un autre département. Par exemple (peut-être pas le meilleur), une aide a été refusée, par la mutuelle, à une antenne sous prétexte que le projet faisait intervenir des gendarmes : L’expérience des dirigeants de la mutuelle avec les gendarmes de leur département est très négative ; ils ne se sont pas imaginés que dans le département de l’antenne concernée, les relations étaient tout autre.

D’autres discutions ont tourné autour de questions que je ne pensais pas voir apparaître en assemblée générale : Beaucoup de questions ont été posées comme si celui qui formulait la question voulait remettre en cause les statuts de la FFMC ! Il a été question, entre autre, de savoir si oui ou non les scooters étaient à exclure de notre mouvement ; Je ne comprends pas. Les statuts sont pourtant clairs à ce sujet : « Agir pour développer la pratique des deux-roues motorisés ou engin assimilé »...

Bref, cette assemblée a quand même bien suivi son cours. Le rapport financier est venu plomber l’ambiance : un déficit répété ses 6 dernières années menace plus que jamais la FFMC : j’ai retenu qu’il y avait pas loin de 60000 € de déficit.

Le lendemain, nous nous sommes séparés dans les différentes commissions : j’ai choisi la commission Stop Vol pour plusieurs raisons : Je ne connaissais pas, le principe m’intéresse, notre antenne 37 n’a pas encore de représentant Stop Vol...

Au cours de cette commission, j’ai pu apprendre bien plus en détail ce qu’est Stop Vol. Les actions menées ne se résument pas seulement à la norme/label Stop Vol FFMC/AFNOR sur les antivols. Les installations urbaines concernant les parkings deux roues sont aussi concernés. Nous avons discuté sur l’efficacité du gravage des pièces moto sur la dissuasion au vol : elle est assez peu efficace. Plusieurs raisons, dont l’accès difficile et onéreux à la base de données des références gravage de motos volées... Stop Vol va donc se pencher sur l’étude de faisabilité de la mise en place d’une norme Stop Vol - Gravage visant à simplifier les démarches de gravage (réduire le coup) et faciliter l’accès aux données de référence gravage de motos volées. Au passage, j’ai entamé une démarche visant à devenir correspondant Stop Vol pour le 37. Il me reste à remplir un contrat de confidentialité avec la NF AFNOR et demander au bureau de notre antenne de bien vouloir envoyer une lettre de présentation et proposition de correspondant Stop Vol.

La fin de matinée du lundi a été un peu plus récréative avec les élections des membres du bureau : Un candidat avait passé son week-end à se pavaner et offrir des tournées (au passage, nous n’en n’avons pas eu). Personne n’a été dupe de son manège et il a été descendu lors des questions qui lui ont été posées ; ce fut un bon moment de franche rigolade.

Fabien