Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/vhosts/ffmc37.fr/httpdocs/config/ecran_securite.php on line 283 FFMC 37 : La FFMC pense à vos chères têtes blondes !
La FFMC pense à vos chères têtes blondes !

Tours. La FFMC37 réagit aux imprudences parentales remarquées lors du transport d’enfants en 2 roues.

La récente rentrée et la persistance des beaux-jours nous amènent actuellement à croiser de manière régulière des enfants transportés sur des 2 roues motorisés (2RM) aux abords des écoles, pour la plupart pas ou mal équipés.
Parce que la fédération française des motards en colère c’est aussi 30 ans de prévention et de formation, nous souhaitons aujourd’hui informer les parents quant aux meilleures façons de transporter leurs enfants sur un 2RM.
Parallèlement aux directeurs et directrices d’école que nous tentons de sensibiliser pour relayer l’information aux parents, nous vous détaillons ci-dessous quelques conseils pour transporter vos enfants.

JPEG - 16.5 ko

L’évidence

Il faut d’abord que l’enfant ait les jambes assez longues pour s’appuyer sur les repose-pieds.
La précaution élémentaire est de s’assurer que ses pieds ne puissent être entraînés entre les parties fixes et les parties mobiles de la machine (roue, disque de frein, couronne…).

Les équipements

Il est recommandé d’utiliser une « ceinture de sécurité ». C’est un accessoire constitué d’un tapis de selle sur lequel s’assoit le conducteur (non solidaire du véhicule) auquel est rattachée une solide ceinture à boucle rapide qui fait le tour de la taille du passager.
Concernant le casque et pour éviter le type « jet » qui ne garantit qu’une protection relative, alors que les intégraux sont rares sur le marché, il est possible de se tourner vers les modèles tout-terrain.
Ces derniers sont en effet souvent mieux adaptés à la morphologie de nos chères têtes blondes. Il faut surveiller le poids du casque, afin de limiter les contraintes sur les vertèbres cervicales de l’enfant. En règle générale, celles-ci ne doivent pas supporter une contrainte supérieure à 1/25e du poids du petit.
Donc, pour un casque de 1 kg (en moyenne), il faut que le marmot pèse au moins 25 kg (ce qui correspond à un enfant de 8 ans minimum). Il va sans dire que, comme pour l’adulte, aucune partie du corps de l’enfant ne doit être exposée.
Donc pas de trajet maison-école en sandalette, jupe, ou T-shirt. Pour les gants, on trouve en jardinerie des modèles en cuir adaptés aux mimines de nos bambins.

Ce qu’en dit la règlementation

Le Code de la route prévoie le transport des enfants de moins de cinq ans moyennant « l’utilisation d’un siège conçu à cet effet et muni d’un système de retenue ».
Ce genre de siège permet de maintenir l’enfant même s’il le garde solidaire de la moto en cas de chute...

Voir l’extrait du Reportage France 3 du 03 octobre 2014